STOP par Gustave Deghilage

Les freins, les inquiétudes…

Il serait totalement utopique de penser que tout sera toujours tout rose, que ça va rouler comme sur des roulettes (ah ah) tous les jours et pour toutes les situations.

Je crois qu’il est donc essentiel d’établir la liste des choses qui peuvent constituer un frein ou en tout cas quelque chose de difficile face auquel il est certain que nous allons être confrontés.

Il faut donc clairement écrire la liste des ombres au tableau

Une fois définis, reste à voir si tout le monde se sent capable de faire face et faire des compromis afin que tout fonctionne pour le mieux.

Je pense qu‘il est préférable de noter les alternatives que nous trouvons aux problèmes soulevés avant qu’ils n’arrivent (maintenant par exemple) plutôt que d’attendre qu’ils ne se présentent et que nous ne sachions pas comment les résoudre, parce que dans « la panique » et bien on est plus aussi loquaces, donc on a juste à ressortir notre petit carnet de bord et retrouver son calme grâce aux solutions que l’on avait couchées sur papier au paravant !

Ce qui sera difficile, mais pas insurmontable :

  • Apprendre à vivre tous ensemble, 4 non stop, sans pause tous ensemble dans une petite surface.
  • Faire l’école aux enfants, mais ce ne sera je pense pas ce qu’il y a de plus compliqué puisque c’est déjà ce que nous souhaitions faire même si nous étions restés dans un pays. Je le retiens donc comme un frein, mais pas pour notre famille. Il existe les cours du cent mais qui demandent beaucoup de rigueur, sinon
  • Accepter d’avoir moins d’intimité. Trouver une autre forme de fonctionnement. Mettre en place des temps calmes, profiter des temps de siestes, mettre aussi en place un temps parents, à 19h nous couchons les enfants et cela laisse place à du temps uniquement pour papa et maman. Nous pouvons manger en tête à tête dehors (devant le camping-car), nous prenons du temps pour être juste un couple amoureux, qui entretient cet amour.
  • Cela peut sembler anodin mais il m’est passé par la tête la question du lavage du linge. Comment allons-nous faire ?

J’en viens donc à la suite … se préparer aux galères !

Faites  partie de nos contacts privés pour ne rien manquer de l'aventure !

No Comments.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *