Merida belle Merida

Avant de quitter notre emplacement de San Antonio Mulix nous nous étions programmé une journée de visite de la ville de Merida, la veille de notre départ. 
Nous voilà donc partis pour une nouvelle journée en extérieur au coeur de la ville Blanche.

MERIDA CUIDAD BLANCA

Merida c’est cette petite ville perdue au Nord-ouest de la péninsule du Yucatan.
Près de 800 000 habitants (pas si petite que ça finalement !)
Son surnom : La ville Blanche
Elle est la capitale administrative de l’état du Yucatan.
Elle a été fondée le 6 janvier 1542 par Francisco de Montejo, conquistador Espagnol.

 

Merida se situe à 3 h 20 de Cancun (par l’autoroute 180 D : la cuota) et 4 h 45 (par la voie rapide 180 : la libre). C’est une destination parfaite pour la journée (si vous vous y prenez tôt surtout si vous devez traverser la péninsule le jour même). Les routes sont en très bon état. Pas de trous et tout autant de topes. C’est vraiment appréciable et cela ne dépayse pas trop des routes européennes.

Le temps ne semblait pas de la partie au moment ou nous avons tourné la clé dans la serrure de la caravane. Une chance, il a fini par tourner le temps que nous arrivions sur place. 
Un parking à cent mètres du coeur de la ville, et seize pesos de l’heure plus tard nous voilà partis à l’assaut de la ville. C’est un dimanche, c’est aussi la pleine saison et les touristes sont plus nombreux que les mexicains. C’est assez surprenants pour nous qui sommes plus habitués des coins reculés et inconnus des voyageurs, mais il semble que nous devions faire un effort, la péninsule du Yucatan s’annonce bondée et va falloir faire avec. 
Qu’à cela ne tienne, une fois la place principale visitée nous nous éloignons dans les rues parallèles. La foule disparait peu à peu et nous pouvons apprécier les couleurs, les musiciens de rues, les petits échoppes locales et le calme d’après la tempête.

Les bâtiments sont vraiment très beaux mais nous avons du mal à comprendre d’où le nom « ville blanche » vient. Les façades sont presque toutes aussi colorées qu’à Campeche.
S’il y a bien une chose qui nous a énormément séduit ce sont les places. Oui, il y a tout un tas de petites places à droite à et gauche qui donnent cet aspect petit village dans la ville. L’esprit monmartre à l’échelle d’une place. Toutes sont différentes, arborées et entourées par de très belles façades. 

Cerise sur le gâteau, comme elles n’étaient pas directement sur la place principale elles n’étaient pas surpeuplées. L’endroit parfait pour laisser les enfants courir et s’amuser en toute sécurité dans un lieu enchanteur.
La ville fêtait ce jour là ses 476 ans. Il y a 476 ans les conquistadores espagnols débarquaient à Merida et « fondaient » la ville telle que nous la connaissons aujourd’hui. C’est si neuf pour nous qui sommes habitués à la vieille pierre européenne.

Si vous passez dans le Yucatan nous vous conseillons vivement de venir faire un tour dans cette magnifique ville. 

Coté nourriture : Il y a un café qui nous a sacrément fait de l’oeil mais que nous n’avons malheureusement pas pu tester (et pour cause nous sortions de table). Le Neekich Organicks juice bar qui propose des plats vegans et une cuisine bio. C’est original et c’est les avantages de la grande ville, on peut y manger un peu plus sainement.
Il se trouve Calle 60  480  55 & 57, centro Merida. Mais encore une fois nous n’avons pas eu l’occasion de le tester. 

Très honnêtement, nous avons préféré certains aspects de Campeche, plus cosy, plus humaine, moins touristique aussi.  Mais… de là à vous conseiller d’en visiter plus l’une que l’autre, le choix serait vraiment difficile à faire. Elles sont très différentes mais toutes les deux très belles.

On vous souhaite une très belle visite et si cet article et ces photos vous ont plues n’hésitez pas à le partager, c’est fait pour et ça continue à nous aider.

À très bientôt pour découvrir de nouveaux paradis Mexicains.

 

Faites  partie de nos contacts privés pour ne rien manquer de l'aventure !